Bienvenue à Montreal, par Aulida Valery

Quotation: All social Media users will get a hot welcome when they will visit Montreal: the City of Festival, the city of learning and sharing, the city of Multicultural, the city of Peace and Love and Happiness.”.-© Aulida Valery, October, 2011
—-
Montréal, le samedi 15 OCtobre 2011

Il y a un jour, je voyageais pour une entreprise en télécommunication afin de participer à un séminaire de formation avec une division de Nortel Networks [Nortel Power System]. Le sujet de ce séminaire était : The Future of Energy.

J’étais très heureux, mon premier voyage en Amérique du Nord, et je venais tout juste de former une équipe pour mettre en place et lancer Internet en Haïti. J’avais eu la chance de rencontre un homme de coeur, un visionnaire qui était Directeur de Alpha Communication Network [ACN]. Selon mes opinions personnels, il était bon, et nous a fait confiance pour l’accompagner dans cette mise en place. Dans la même période, l’Internet était encore à ses débuts dans les foyers des grandes puissances mondiales.
Je m’attendais pas à vivre des moments magique, en plus de la formation sur les bancs de batterie GNB, les Équipements de DMS-300, et autres. J’avais le privilège de découvrir la belle ville qu’est Montréal.

J’ai pu faire connaissance avec des Montréalais au Centre-ville, au Quartier des affaires et j’étais chanceux, des Montréalais(e)s m’ont servi de guide pour me faire découvrir cette ville. Je me souviens, un samedi 26 Avril 1996, s’était la journée du Maire, les citoyens étaient invités à visiter l’Hôtel de Ville, à l’époque Monsieur Pierre Bourque fut le maire. Je l’ai rencontré et j’avais écris une note dans le cahier mis à la disposition des visiteurs.

Nous étions allé sur le Mont-Royal et dans mon cœur, je me suis dit, j’aime cette ville. Un jour j’y reviendrai pour vivre, travailler, étudier, accompagner mes enfants et devenir entrepreneurs en apportant mon savoir-faire.

Au fil des ans, j’ai beaucoup appris des Montréalais, des Québécois, des Canadiens et plus de dix ans plus tard, je me sens prêt à me lancer dans la piscine pour un effet gagnant-gagnant, c’est-à-dire donner aux montréalais et à tous ceux qui ont adoptés Montréal comme ville d’accueil, les leçons que j’ai appris dans mes relations avec les citoyens de ma ville, je tombe en amour avec ma ville.

Selon l’encyclopédie Wikipedia:
[Montréal est la métropole du Québec au Canada. Elle est le centre de la culture et des affaires de la province. Le Vieux-Montréal a été déclaré arrondissement historique en 1964. La ville est située sur l’île de Montréal, dans l’archipel d’Hochelaga, en bordure du Saint-Laurent, à proximité de l’Ontario et des États-Unis.

Montréal a accueilli l’Exposition universelle de 1967 et les Jeux olympiques d’été de 1976. Elle est l’hôte annuel du Festival des Films du Monde de Montréal, du Festival international de jazz de Montréal8, du festival Juste pour rire, du Festival Montréal en lumière9 et du Grand Prix de Formule 1 du Canada. Le club de hockey Les Canadiens de Montréal y a élu domicile dès sa création en 1909
Montréal est considérée comme la deuxième ville francophone dans le monde après Paris (2,1 millions de personnes) et est la seule métropole francophone en Amérique du Nord. Sa population est plus du triple de celle de Québec, la capitale de la province. http://www.wikipedia.org]

Citation: “Montréal, c’est Montréal, parce qu’elle est unique avec ses diversités culturelles, ses festivales et elle est depuis toujours une destination pour les entrepreneurs et les familles.”.-Citation de Aulida Valery, 17 février 2011

BIEN-ETRE

Le bien-être ou bienêtre est un état qui touche à la santé, au plaisir, à la réalisation de soi, à l’harmonie avec soi et les autres.

René Dubos présente la santé comme la convergence des notions d’autonomie et de bien-être. L’utilitarisme définit le bien-être comme la combinaison de plaisirs et de l’absence de peine, et prône la maximisation du bien-être général.

[Source: wikipedia.org : http://fr.wikipedia.org/wiki/Bien-%C3%AAtre ]

L’AMOUR DONNE N’EST JAMAIS VAIN

L’AMOUR DONNE N’EST JAMAIS VAIN:by Aulida Valery on Wednesday, January 19, 2011 at 10:32pm, on Facebook.

L’amour donné n’est jamais vain !

D’une certaine manière c’est le premier grain d’amour que l’on pose sur un échiquier…

  • Une légende affirme que le jeu d’échecs a été inventé par un savant indien. Sissa ben Daher. Quand l’empereur Sheram apprit que l’inventeur était un de sujets, il le fit mander au palais.
  •  Sois remercié pour ce jeu qui égaie le soir de ma vie. Quelle récompense souhaites-tu ?
  •  Eh bien s’impatienta l’empereur parle donc insolent craindrais tu que je ne puisse exaucer ton désir ? Sisssa fut blessé par le ton de Sheram. Il jugea que cela méritait une leçon.
  •  Soit finit-il par dire j’accepte un présent ô souverain !

Et quel est-il ?

  •  Ordonne que me soit remis un grain de riz pour la première case de l’échiquier.
  •  C’est tout ? Te moquerais tu de moi chien galeux ? !
  •  Non sire ordonnez ensuite que me soit remis 2 grains de riz pour la 2ème case puis 4 pour la 3 ème 8 pour la 4ème , 16 pour la 5ème et ainsi de suite jusqu’à la 64 ème case en doublant le nombre de grains à chaque fois.
  • L’empereur se sentit piqué au vif.
  •  Tu me montres bien peu de respect en honorant si mal ma générosité. Tant pis pour toi ! Va t’en mon intendant te fera porter demain ton sac de riz.
  • Le lendemain à l’aube l’empereur fut réveillé par l’intendant. Celui ci semblait terrifié.
  • Sire, sire nous ne pouvons livrer le riz !
  •  Que me chantes tu là Barbapoux ? Serait tu devenu fou ! L’intendant tremblait de tous ses membres.
  • Sire vos mathématiciens ont travaillé toute la nuit. Leur conclusion est que votre royaume ne contient pas assez de riz pour exaucer le voeu de Sissa.
  •  Mais enfin, quel est ce nombre si grand qui naît d’un petit échiquier ?
  • Dix huit quadrillons quatre cent quarante six trillons sept cent quarante quatre billions soixante treize milliards sept cent neuf [ 18 446 744 073 709 551 616 = 2ˆ64  (2 puissance 64)]

—————————————-

Note réflexion :

  • Cette réflexion me semble très juste : « De ce qu’ils donnent à leurs enfants, les parents ne doivent attendre aucun retour. Ils peuvent être assurés néanmoins, que leurs enfants le donneront à leurs propres enfants…« 
  • Tous ces moments d’amour et d’intimité que le parent partage avec son enfant et qui sont aussi d’une certaine manière des moments de solitude. Tous ces moments, en apparence perdus puisque passés, se reproduiront inéluctablement dans la génération suivante, puis dans celle d’après et ainsi de suite jusqu’à la fin de l’histoire. L’émotion m’emporte quand je prends le temps de me le représenter.
  • N’est-ce pas là la loi de l’amour ? L’amour donné et que l’on pourrait croire perdu est voué à être transmis de génération en génération. Ce que l’on croit donner à un être, c’est en fait à des milliers d’êtres qu’on le donne. Une belle image également pour tous les amateurs de développement durable : l’amour, la seule énergie qu’il est impossible de gaspiller.

 Source : http://www.cheztom.com/amour-la-loi-de-l-amour-conte-riz-echiquier-article332.html

RELATIONSHIPS

All relationships fall somewhere within the five-floor structure.  The goal is to develop the ability to built relationships at all five levels.  That means developing the traits that define “who we are”, as well as identifying and practicing the actions we need to take.

First Floor Relationships:  Transactional in nature – people who do things for you because it is their job.  Interactions are based on fulfilling a need.

Example: Clerks, service employees, people who help not because of their relationship with you, but because of the nature of their position or job.

Second Floor relationships:  Sharing some personal information, facts. Conversations typically start with news, sports, and weather, and seldom move beyond the superficial or topical.  At works, such relationships are based on positional authority.

Example: Casual relationships and acquaintances, most boss-employee relationship; peers in unrelated departments, people you encounter at parties or functions whom you know casually, but with whom you aren’t truly friends.

Third Floor relationships: Sharing opinions, learning to deal with conflict.  For the most part, however, such relationships are relatively superficial, and kept at arm’s length.

Example: Peers who interact regularly to reach common goals.  You know some details about their personal lives and professional hopes and dreams, but are not asked or invited to give advice or feedback.

 Fourth Floor relationships: Sharing conversation and feelings; ability to work through conflicts; willingness at times to put the other person’s needs ahead of your own.  Conversations consistently move beyond news, sports, and weather.

Example: Mentor, good friends, close colleagues, people you care about in your job, industry, or community.

Penthouse (Fifth Floor) Relationships:  Share values, high level of openness, candor, and vulnerability; focusing on the other person’s needs.

Example: Your closest and most intimate relationships.

[Source: Page 65, It’s Not Just Who You Know, by Tommy Spaulding].- It’s an invitation to get the book and help the author.

———————

Later this Year 2011, we will take about the nine key traits that can help us to achieve real relationship:

  • Authenticity
  • Humility
  • Empathy
  • Confidentiality
  • Vulnerability
  • Curiosity
  • Generosity
  • Humor
  • Gratitude

AFFECTION ET ADMIRATION (Maux par Mots)

Maux par Mots était le titre d’une notre publié sur Facebook, en Septembre 2010 et aujourd’hui, je pense qu’il est encore d’actualité et suite à ce texte beaucoup de gens avaient compris les messages dans ce texte en 4 actes.

Comme une vraie pièce de Théatre!   Textes sélectionnés dans mes archives, et mise en forme à Montréal, le 4 Septembre 2010, à 13:00 (Heure de l’Est)

INTRODUCTION: Chers lecteurs, nous nous excusons pour votre précieux temps, mais vous avez le choix de revenir, d’imprimer pour relire dans vos temps libre ou de loisirs.

A partir d’aujourd’hui, vous aurez 119 jours »3 mois 28 jours » ou »2,856 heures » pour prendre les premiers contacts avec les livres que nous allons vous suggérer à la fin de cette Note.

Nous vous conseillons aussi, de lire cette Note au complet avant d’y aller vers les livres de références. »Aulida Valery, Kolo, Ile des soeurs, Québec, Canada, 13:30 (Heure de l’Est)

ACTE I: AVANT DE PARLER…

En regardant mes archvies ce matin et avant d’aller courir pour mon bien-être physique, nous avions jugé qu’il sera pratique et utile de le partager avec vous et quelques dizaines de personnes pourraient en tirer profit. En effet, il s’agissait d’un texte en sept(7) points insécable, comme les sept (7) jours de la semaine et les sept (7) couleurs de l’arc en ciel. Faites-en bon usage et partagez-le autour de vous. »

  1. Avant de parler, considère PREMIÈREMENT ce que tu dis;
  2. DEUXIÈMEMENT pourquoi tu le dis;
  3.  TROISIÈMEMENT à qui tu le dis;
  4. QUATRIÈMEMENT de qui tu le tiens;
  5. CINQUIÈMEMENT ce que résultera de tes paroles;
  6. SIXIÈMEMENT quel profit en découlera;
  7. SEPTIÈMEMENT qui écoutera ce que tu diras.

ACTE II : GARDONS LE CAP

 Parmi nos Mentors, les gens à succès qui m’ont beaucoup inspiré, Dr. Wayne Dyer m’a toujours fait grand effet dans ses écrits, dans sa simplicité à trouver les mots et aussi sa vie spirituelle. Je partage une parcelle de ces enseignements avec vous tout en GARDANT LE CAP.

 Dans toute relation deux personnes ne font plus qu’un, vous obtenez deux moitiés de personnes. Vous devez accepter un certain sentiment d’insécurité si vous espérez un jour marcher sur un fil de fer. Seuls les personnes peut sûr d’elles-mêmes ont besoin d’être rassuré. La véritable sécurité vient de l’intérieure.

L’apprentissage de l’amour commence par l’amour de soi. Aimez vos ennemis, il est facile d’aimer certaines personnes, le véritable test consiste à aimer ce qui sont difficile à aimer. Pardonner est la chose la plus importante que vous puissiez faire pour parvenir au plan spirituel et vous maintenir sur cette voie. Un esclave ne peut pas mener une vie équilibré. Chaque fois que vous avez l’intention d’en faire, essayer de faire un peu plus.

Une femme a demandé un jour à Wayne Dyer, qu’est-ce qui m’empêche d’être heureuse? Et, il a répondu à cette femme : L’idée de quelques choses vous en empêche. Écoutez votre corps, il vous dira ce que vous devez savoir. Quand vous aurez éliminé les deux phrase suivantes de votre vie : Je suis fatigué, je ne me sens pas bien, vous aurez éliminé 50% de vos fatigues, 50% de vos malaises. Cessez tout simplement de leur dire. Aimez ce qui vous semble être contraire. Chérissez-les comme un cadeau qui vous est offert. Débarrassez-vous de vos désirs. Sachez que vous n’avez pas besoins de rien de plus. Au lieu de vous demandez comment vous retirer d’une situation.

Demandez-vous en quoi puis-je être utile? La seule différence entre une belle personne et une personne laide est le jugement que l’on porte sur l’une et sur l’autre. Il n’y a pas de gens laides dans le monde. La laideur est quelques choses que les gens choisissent de croire. Examiner les étiquettes grâce auxquelles vous vous définissez, chaque étiquette est une frontière ou une limite d’un genre ou d’un autre. Quand vous allez vers quelqu’un avec amour ne lui demande rien, tout simplement cet amour créer, entre vous. Votre vie n’est rien d’autre que le résultat de votre état d’esprit. L’amour que vous donner aux autres, est directement proportionnel à la qualité de l’amour que vous avez pour vous-même.

ACTE III : LE PARCOURS D’ABRAHAM LINCOLN…

Le plus grand pouvoir qui ait été accordé à l’humanité, c’est le pouvoir du choix.

Choisissez de persister sans exception. Tenez à vos rêves et rester dans la course, même en cas d’épuisement, de rejet et d’incertitude. Nous façonnons d’abord nos habitudes, puis nos habitudes nous façonnent. Celui qui a une raison de vivre peut presque tout endurer, et Abraham Lincoln avait compris tout cela, et savait qu’un jour ou l’autre ses expériences de vie feront de lui un HOMME À SUCCÈS.

Je l’ai formaté en sept(7) points pour respecter l’idée de base de cette note, lisez et analysez en profondeur le parcours d’Abraham Lincoln. Abraham Lincoln (12 février 1809 – 15 avril 1865 à Washington) est le seizième président des États-Unis. Il est élu pour deux mandats de quatre ans en 1860 et 1864 sans terminer ce dernier. Il est le premier président républicain de l’histoire du pays. Son nom est associé à la guerre de Sécession et à l’Abolition de l’Esclavage. Il meurt assassiné à la suite d’un complot émanant de partisans confédérés au début de son second mandat. Lincoln est un petit avocat de province sans expérience qui devient à la fois un homme politique et un chef militaire efficace au moment où les États-Unis traversent la plus grande crise de leur histoire.

Lincoln rédige la proclamation émancipant les esclaves et signe le 13e amendement abolissant l’esclavage. Dans son discours d’investiture au début de son second mandat, il se montre conciliant envers les États de l’ex-Confédération et lance un programme de reconstruction qui ne vit pas le jour en raison de son assassinat par John Wilkes Booth, un partisan sudiste.

Abraham développe rapidement un appétit certain pour la lecture, passion encouragée par sa belle-mère Sarah. Ses parents étaient illettrés et lui-même n’était que rarement allé à l’école.

Malgré cela, Lincoln n’aurait pu lire effectivement que quelques livres, dont il a toutefois su garder souvenir. Au fil de ses lectures, il découvre la Bible, l’histoire de l’Angleterre et des États-Unis. Parmi les livres qu’il aurait lus, on trouve Robinson Crusoe de Daniel Defoe ou encore les fables d’Ésope. Son voisinage rapportera plus tard qu’il était prêt à parcourir des miles pour aller emprunter un livre.

  1. Fut FAILLITE à l’âge de 31 ans, fut battu aux élections législatives à 32 ans;
  2. Fit de nouveau faillite à 34 ans, Vu mourir sa petite amie à 35 ans;
  3. Fit une DÉPRESSION NERVEUSE à 36 ans, fut BATTU aux élections locales à 38 ans;
  4. Fut BATTU aux élections du Congrès à 43 ans, fut BATTU aux élections du congrès à 46 ans;
  5. Fut BATTU aux élections du Congrès à 48 ans, Fut BATTU aux élections du Sénat à 55 ans;
  6. Fut BATTU à la vice-présidence à 56 ans, fut BATTU aux élections du Sénat à 58 ans;
  7. A l’âge de 60 ans, Abraham Lincoln fut ELU Président des États-Unis d’Amérique.

ACTE IV : MANUEL DU GUERRIER DE LA LUMIÈRE ( Titre original : MANUEL DO GUERREIRO DA LUZ de Paulo Coelho)

Je pense qu’après la Bible, mon livre spirituel que je tiens sur mon bureau, je vais faire du Manuel du Guerrier de la Lumière, mon livre de chevet, sans oublier L’Art de la guerre, qui est le premier traité de stratégie militaire écrit au monde (VIe siècle av. J.-C. – Ve siècle av. J.-C.). Son auteur, Sun Zi, y développe des thèses originales qui s’inspirent de la philosophie chinoise ancienne. C’est l’essence de la guerre psychologique illustrée notamment par la guerre d’Indochine, la guerre du Viêt Nam et la guerre sino-vietnamienne.

ans le Manuel du Guerrier de la Lumière, Paulo Coelho nous rappelle que : Le disciple n’est pas au-dessus de son maître, mais tout disciple bien formé sera comme son maître. Luc 6, verset 40’’ Un guerrier de la lumière n’oublie jamais la GRATITUDE.

Au cours de la lutte, les anges l’ont aidé ; les forces célestes ont mis chaque chose à sa juste place et ont permis au guerrier de donner le meilleur de lui même. Ses compagnons commentent : « Comme il a de la chance ! » Et le guerrier obtient parfois beaucoup plus que ce que ses seules capacités lui autorisent. Alors, quand le soleil se couche, il s’agenouille et remercie le Manteau Protecteur qui l’entoure.

Mais sa GRATITUDE ne se limite pas au monde spirituel ; il n’oublie jamais les amis, parce que leur sang s’est mêlé au sien sur le champ de bataille. Un guerrier n’a nul besoin qu’on lui rappelle l’aide que lui ont prodiguée les autres ; il se souvient tout seul, et partage avec eux la récompense.

Nous vous suggérons d’en acheter les livres suivant:

  • Paulo Coelho: L’Alchimiste;
  • Dr. Wayne Deyer : Le pouvoir de l’intention;
  • Deepak Chopra: Le livre des coïncidences;
  • Sun Zi: L’Art de la guerre.

Conclusion:

Texte repris afin de le partager avec nos lecteurs sur les réseaux sociaux pour une réflexion profonde sur nos liens parentés, liens sociaux, liens relationnelles, liens amicaux, liens avec nos collègues et ce qui nous entourent au quotitien.

Saches que les gens attendent 90% de nous et sont prêt uniquement à partager 10%, je vous conseille de garder le cap et laissez-vous désirer! Tout passe! Vivons le moment présent, construiser votre propre sphère ou cercle de contacts.

Fait à la Bibliothèque et Archives Nationales du Québec, Montréal, le 19 Avril 2011, 13:50 [Heure de l’Est] par Aulida Valery (KOLO), Fondateur et Présdient de Multicoaching et d’Happiness Phenomenal.

Echec et Réussite

04.11.2011: »De nos jours les gens ont développé timidement la peur de l’échec et la fuite de la réussite. Mais ne sache pas que l’échec est l’un des secrets cachés pour trouver la pièce manquante afin d’attirer la réussite. ».-© Aulida Valery, Multicoaching, Happiness, 04.11.2011

L’Education pour tous : un objectif à notre portée

L’éducation est un droit fondamental de l’être humain.

Elle apporte  aux enfants, aux jeunes et aux adultes la capacité de réfléchir, d’effectuer  des choix et de mener une vie meilleure. Elle brise le cycle de la pauvreté  et constitue une des clés du développement économique et social.

L’éducation des mères a des répercussions hautement bénéfiques sur la  santé, le bien-être familial et la fécondité.

  • En Ouganda, quatre années d’éducation primaire augmentent la production d’un fermier de 7% ;
  • En Zambie, l’enfant d’une mère ayant fréquenté l’école primaire a 25% de chances de survie en plus que l’enfant d’une mère sans éducation ;
  • Au Bangladesh, les femmes ayant reçu une éducation secondaire ont trois fois plus de chances de se rendre à une réunion politique que les femmes non éduquées ;Les filles éduquées sont généralement beaucoup moins exposées au virus du sida.

 

L e s d é f i s:
A l’aube d’un nouveau siècle, le monde compte encore 875millions d’analphabètes. Dans les pays en développement, on estime qu’un enfant de 6
à 11 ans sur cinq, soit 113 millions, n’est pas scolarisé. 60% sont des filles.  Neuf pays – le Bangladesh, le Brésil, la Chine, l’Egypte, l’Inde, l’Indonésie,  le Mexique, le Nigeria et le Pakistan – abritent 70% des analphabètes du monde.

Les filles et les femmes sont les premières concernées. L’Asie du sud compterait 60 % de femmes analphabètes. A l’échelle mondiale, une femme
sur quatre ne sait pas lire.  En Asie du sud et en Afrique subsaharienne, moins de trois élèves sur quatre  atteignent la cinquième année d’études.
La pandémie de VIH/sida menace de saper les progrès accomplis en matière d’alphabétisation et d’éducation générale. Dans les pays d’Afrique les plus touchés, jusqu’à 10 % des enseignants pourraient être emportés par le virus au cours des cinq prochaines années.

—-

http://www.unesco.org/education/efa/global_co/policy_group/EFA_brochure_fr.pdf

Motivation

[Un article de Wikipédia, l’encyclopédie libre.]

La motivation est, dans un organisme vivant, la composante ou le processus qui règle son engagement pour une activité précise. Elle en détermine le déclenchement dans une certaine direction avec l’intensité souhaitée et en assure la prolongation jusqu’à l’aboutissement ou l’interruption. Cette notion se distingue du dynamisme, de l’énergie ou du fait d’être actif. La motivation prend de nos jours une place de premier plan dans une organisation. Elle est déterminante de la productivité chez les employés.

INTERNATIONAL WOMEN’S DAY

International Women’s Day has been observed since in the early 1900’s, a time of great expansion and turbulence in the industrialized world that saw booming population growth and the rise of radical ideologies.

1908
Great unrest and critical debate was occurring amongst women. Women’s oppression and inequality was spurring women to become more vocal and active in campaigning for change. Then in 1908, 15,000 women marched through New York City demanding shorter hours, better pay and voting rights.

1909
In accordance with a declaration by the Socialist Party of America, the first National Woman’s Day (NWD) was observed across the United States on 28 February. Women continued to celebrate NWD on the last Sunday of February until 1913.

1910
n 1910 a second International Conference of Working Women was held in Copenhagen. A woman named a Clara Zetkin (Leader of the ‘Women’s Office’ for the Social Democratic Party in Germany) tabled the idea of an International Women’s Day. She proposed that every year in every country there should be a celebration on the same day – a Women’s Day – to press for their demands. The conference of over 100 women from 17 countries, representing unions, socialist parties, working women’s clubs, and including the first three women elected to the Finnish parliament, greeted Zetkin’s suggestion with unanimous approval and thus International Women’s Day was the result.

1911
Following the decision agreed at Copenhagen in 1911, International Women’s Day (IWD) was honoured the first time in Austria, Denmark, Germany and Switzerland on 19 March. More than one million women and men attended IWD rallies campaigning for women’s rights to work, vote, be trained, to hold public office and end discrimination. However less than a week later on 25 March, the tragic ‘Triangle Fire’ in New York City took the lives of more than 140 working women, most of them Italian and Jewish immigrants. This disastrous event drew significant attention to working conditions and labour legislation in the United States that became a focus of subsequent International Women’s Day events. 1911 also saw women’s ‘Bread and Roses‘ campaign.

1913-1914
On the eve of World War I campaigning for peace, Russian women observed their first International Women’s Day on the last Sunday in February 1913. In 1913 following discussions, International Women’s Day was transferred to 8 March and this day has remained the global date for International Wommen’s Day ever since. In 1914 further women across Europe held rallies to campaign against the war and to express women’s solidarity.

1917
On the last Sunday of February, Russian women began a strike for « bread and peace » in response to the death over 2 million Russian soldiers in war. Opposed by political leaders the women continued to strike until four days later the Czar was forced to abdicate and the provisional Government granted women the right to vote. The date the women’s strike commenced was Sunday 23 February on the Julian calendar then in use in Russia. This day on the Gregorian calendar in use elsewhere was 8 March.

1918 – 1999
Since its birth in the socialist movement, International Women’s Day has grown to become a global day of recognition and celebration across developed and developing countries alike. For decades, IWD has grown from strength to strength annually. For many years the United Nations has held an annual IWD conference to coordinate international efforts for women’s rights and participation in social, political and economic processes. 1975 was designated as ‘International Women’s Year‘ by the United Nations. Women’s organisations and governments around the world have also observed IWD annually on 8 March by holding large-scale events that honour women’s advancement and while diligently reminding of the continued vigilance and action required to ensure that women’s equality is gained and maintained in all aspects of life.

2000 and beyond
IWD is now an official holiday in Afghanistan, Armenia, Azerbaijan, Belarus, Burkina Faso, Cambodia, China (for women only), Cuba, Georgia, Guinea-Bissau, Eritrea, Kazakhstan, Kyrgyzstan, Laos, Madagascar (for women only), Moldova, Mongolia, Montenegro, Nepal (for women only), Russia, Tajikistan, Turkmenistan, Uganda, Ukraine, Uzbekistan, Vietnam and Zambia. The tradition sees men honouring their mothers, wives, girlfriends, colleagues, etc with flowers and small gifts. In some countries IWD has the equivalent status of Mother’s Day where children give small presents to their mothers and grandmothers.

The new millennium has witnessed a significant change and attitudinal shift in both women’s and society’s thoughts about women’s equality and emancipation. Many from a younger generation feel that ‘all the battles have been won for women’ while many feminists from the 1970’s know only too well the longevity and ingrained complexity of patriarchy. With more women in the boardroom, greater equality in legislative rights, and an increased critical mass of women’s visibility as impressive role models in every aspect of life, one could think that women have gained true equality. The unfortunate fact is that women are still not paid equally to that of their male counterparts, women still are not present in equal numbers in business or politics, and globally women’s education, health and the violence against them is worse than that of men.

However, great improvements have been made. We do have female astronauts and prime ministers, school girls are welcomed into university, women can work and have a family, women have real choices. And so the tone and nature of IWD has, for the past few years, moved from being a reminder about the negatives to a celebration of the positives.

GoogleAnnually on 8 March, thousands of events are held throughout the world to inspire women and celebrate achievements. A global web of rich and diverse local activity connects women from all around the world ranging from political rallies, business conferences, government activities and networking events through to local women’s craft markets, theatric performances, fashion parades and more.

Many global corporations have also started to more actively support IWD by running their own internal events and through supporting external ones. For example, on 8 March search engine and media giant Google some years even changes its logo on its global search pages. Year on year IWD is certainly increasing in status. The United States even designates the whole month of March as ‘Women’s History Month’.

So make a difference, think globally and act locally !! Make everyday International Women’s Day. Do your bit to ensure that the future for girls is bright, equal, safe and rewarding.

[Source : http://www.internationalwomensday.com/about.asp ]